L’économie se porte bien dans l’agglomération de Longueuil

L’économie de l’agglomération longueuilloise se porte bien, mais selon les dirigeants de quelques centres de développement de Longueuil, elle ne doit pas, toutefois, se reposer sur ses lauriers.

Afin d’éviter un ralentissement, l’agglomération de Longueuil doit compter sur son emplacement géographique pour maintenir son attrait, soit miser sur son accessibilité. Située aux portes de Montréal et au cœur du réseau autoroutier, l’agglomération bénéficie d’un atout de taille pour soutenir son développement.

« Des entraves à la circulation des personnes et des biens, il y en aura, mais moins qu’ailleurs », affirme Gilles Côté, PDG de Développement économique Longueuil, en faisant allusion aux travaux prévus sur le réseau autoroutier de l’île de Montréal.

La densité du réseau de transport est un point central et l’amélioration de la mobilité sera une des principales clés du succès. Quelques facteurs, toutefois, suscitent l’inquiétude, et l’agglomération de Longueuil devra lever les incertitudes qui planent sur plusieurs infrastructures de transport, comme la question du pont Champlain. Ce dernier étant l’axe principal de transport des marchandises, il est donc à espérer que le nouveau pont sera conçu pour répondre à la demande.

Il va sans dire que la croissance économique de l’agglomération de Longueuil passe par les transports.

 

Source : Didier Bert, La Presse, 19 septembre 2012