Immobilier : Mythes ou réalités

Promesses d’achat multiples

Selon la croyance populaire, les vendeurs doivent accorder la priorité à la première promesse d’achat qui leur est présentée.

En présence de plusieurs promesses d’achat (deux, trois ou même plus), le vendeur n’est nullement tenu de respecter l’ordre des offres reçues. Le vendeur peut privilégier une des promesses d’achat plutôt qu’une autre, et ce, pour plusieurs raisons, soit à cause du prix proposé, de la date de prise de possession, etc.

Il faut évidemment prendre en considération les délais accordés au vendeur pour répondre à un acheteur présentant les meilleures conditions d’achat, mais il existe une multitude de variables.

Pyrite

Dans une zone à risques en matière de pyrite, il est tout à fait faux de croire que parce que vos voisins immédiats ont obtenu un résultat négatif lors d’une analyse des matériaux de remblai de leur propriété, que le remblaiment de la vôtre n’en contienne aucune trace.

Aujourd’hui et dans la plupart des cas, les futurs acheteurs prévoient, dans leur promesse d’achat, une clause exigeant une analyse des matériaux de remblai ou un certificat DB pour les immeubles plus récents. L’analyse pétrographique doit être effectuée par un laboratoire qui respecte le protocole établi, soit le test CTQM-200 et le rapport doit absolument indiquer l’adresse de la propriété où l’analyse a eu lieu.

Hypothèques

Plusieurs propriétaires, en vendant leur maison, croient que l’hypothèque contractée est transférable d’une propriété à l’autre.

Ce qui est important de se rappeler c’est que l’hypothèque est octroyée à l’achat du bien immobilier. Advenant qu’en cours de terme vous vendiez votre propriété, votre hypothèque pourrait être assumée par l’acquéreur. Mais qu’en est-il si vous ne voulez pas courir les risques associés à cet endossement?

Si vous remboursez votre prêt avant terme, vous aurez sans doute une pénalité. Cependant, vous pourriez, dans la plupart des cas, négocier, avec la même institution prêteuse, une nouvelle hypothèque lors de l’achat de votre future maison à condition de le faire dans un laps de temps déterminé par cette institution, et ce, dans le but d’éviter une pénalité ou de la minimiser.

En aucun cas, une hypothèque ne peut être transférée d’une propriété à l’autre.