Le métier de courtier vu par Jean-Pierre Garcia

L’agence Garcia & Lapierre existe depuis plus de 30 ans! Cette agence vit, se développe, évolue grâce à son équipe, grâce à des gens qui croient en leur métier…un métier parfois controversé! Dans cette série d’entrevues avec les membres de l’équipe, vous en apprendrez un peu plus sur la profession de courtier, sur les défis qu’elle représente. Mais surtout, ces articles vous permettront de découvrir les personnes engagées derrière Garcia & Lapierre.

Ce mois-ci, entrevue avec Jean-Pierre Garcia !

Comment avez-vous débuté dans le métier ?

J’ai toujours été attiré par l’immobilier en général.  J’ai eu la chance de participer à un projet pilote d’une importante agence immobilière de l’époque.  Ce projet avait pour but de former des courtiers afin qu’ils deviennent des professionnels de très haut calibre.

Nommez trois qualités qui sont indispensables à vos yeux pour être courtier immobilier.

Avoir de bonnes aptitudes communicationnelles
Être entièrement dévoué à ses clients
Être un travailleur assidu

Parlez-nous un peu des clichés qui entourent cette profession.

La perception des consommateurs est variable en fonction du courtier qui les a servis. Beaucoup de gens pensent que nous faisons beaucoup d’argent rapidement et nous perçoivent uniquement comme des vendeurs.

En 2015, quel est le plus grand défi auquel font face les gens de ce métier selon vous?

Internet a très certainement changé la perception que les gens ont de l’immobilier. Il est faux de prétendre que l’achat d’une propriété et un acte banal dénué de conséquences.

La profession de courtier aura toujours sa place à condition que les courtiers soient conscients de leur rôle et deviennent plus sensibles aux attentes de leurs clients en augmentant la qualité de leurs services.

Merci à monsieur Garcia pour sa collaboration 😉

Le métier de courtier vu par Nadia Beaulière

L’agence Garcia & Lapierre existe depuis plus de 30 ans! Cette agence vit, se développe, évolue grâce à son équipe, grâce à des gens qui croient en leur métier…un métier parfois controversé! Dans cette série d’entrevues avec les membres de l’équipe, vous en apprendrez un peu plus sur la profession de courtier, sur les défis qu’elle représente. Mais surtout, ces articles vous permettront de découvrir les personnes engagées derrière Garcia & Lapierre.

Ce mois-ci, entrevue avec Nadia Beaulière !

1.  Comment avez-vous débuté dans le métier?
À l’âge de 12 ans, lorsque mon père m’a amenée à ma première visite libre! À ce moment précis je suis devenue amoureuse du concept de « visite de maison» et avec l’idée de la faire visiter par une tierce personne. Inconsciemment, tout a commencé à ce moment-là et cette passion s’est précisée de façon consciente en 2004.

2.  Nommez trois qualités qui sont indispensables à vos yeux pour être courtier immobilier.
•    Être doté d’une écoute active : il faut savoir écouter deux fois plus que l’on parle.
•    Être habile négociateur : être axé sur les solutions justes et gagnantes pour toutes les parties concernées.
•    Être ouvert d’esprit : il faut accepter d’écouter le marché en se gardant informé et en acceptant de se mettre à jour continuellement par le biais de formations pertinentes.
•    Et j’ajouterais…avoir un réel amour pour le bien-être des gens!

3. Parlez-nous un peu des clichés qui entourent cette profession.
Je ne saurais pas quoi en dire à part que je n’ai pas l’impression que ces « stéréotypes » me concernent personnellement.   De plus, avec la nouvelle réforme, je crois que ces stéréotypes sont appelés à disparaître graduellement de l’opinion public.

4.  En 2015, quel est le plus grand défi auquel font face les gens de ce métier selon vous?
Le premier qui me vient en tête est la plateforme Web DU PROPRIO. Bien organisée, cette plateforme force les courtiers à élever la barre de professionnalisme, à se repositionner, à se redéfinir. Je pense qu’en ce sens c’est excellent car cela nous force à nous rappeler que rien n’est acquis et qu’il faut donner le meilleur de nous-mêmes en tout temps et bien connaître notre valeur propre.

L’autre défi, selon moi, est d’avoir une certaine ouverture d’esprit pour s’adapter aux nouvelles demandes des clients. Par exemple, pour certains clients il est important de n’avoir aucun contact avec l’autre partie de la transaction. D’autres, au contraire, veulent s’impliquer et avoir un contact direct. Il faut être ouvert et accepter de s’adapter.

Avant de vendre ou d’acheter, vaut mieux bien s’entourer!

Ces dernières années, on constate qu’il y a souvent une banalisation de l’achat ou de la vente d’une propriété, entre autres, par le biais de la publicité qui laisse croire que personne n’a besoin de soutien professionnel pour réaliser une transaction immobilière.

Il existe peu d’endroits en Amérique du Nord où les consommateurs ne font pas appel aux professionnels de l’immobilier.

Pourtant, au Québec, on constate que certains vendeurs et acheteurs croient que faire une transaction pour un bien immobilier est un jeu d’enfant, mais…la vente d’une maison n’est pas si simple et facile!

Sans vouloir être alarmiste, beaucoup de gens qui ont entrepris ce genre de démarches seuls se sont retrouvés dans de fâcheuses situations.

Parmi les éléments les plus communs qui entraînent des erreurs : les délais, les conditions telle que l’inspection pré-achat, les dimensions d’une propriété (intérieures, extérieures), erreurs sur les montants de taxes, oubli des éléments inclus ou non inclus, sans parler des clauses légales qui sont également une source de confusion pouvant mener à des poursuites parfois coûteuses.

Il n’est pas rare de voir qu’une maison a été vendue deux fois par un vendeur qui avait reçu deux promesses d’achat en même temps et qui, par manque de connaissances, n’a pas su comment rédiger une contre-proposition.

Être mal ou pas du tout conseillé et prendre une transaction immobilière à la légère c’est négliger ainsi l’un des plus gros investissements de sa vie.

Un professionnel saura vous conseiller judicieusement, et ce, avant, pendant, et même après la transaction. Ce professionnel, qui a un engagement contractuel avec tous les partis, doit s’assurer de faire en sorte que la transaction se déroule bien et de minimiser les risques potentiels de malentendus.

 

Article rédigé par l’agence immobilière Garcia & Lapierre.

Rénovations : la modération a parfois bien meilleur goût!

Vous pensez rénover votre maison dans le but de vendre plus rapidement et de faire du profit? Plusieurs facteurs doivent être pris en considération avant d’aller de l’avant.

Tout d’abord, si vous pensez rénover dans le but de vendre prochainement, il faudra bien planifier vos choix et votre budget. Les acheteurs considèrent certaines rénovations plus que d’autres. La cuisine, la salle de bain, les fenêtres et la toiture sont des rénovations très appréciées des acheteurs, car, cela prend tout son sens, elles sont parmi les plus coûteuses.

Ensuite, il faut comprendre que lorsque l’on rénove pour vendre, il est préférable de rester « sobre » et « modéré » dans nos choix de styles, matériaux, couleurs, etc. Depuis plus de 35 ans, je suis confronté aux questions de nos clients à ce propos et je peux assurément vous dire qu’il est difficile de rentabiliser les montants investis, surtout à court terme. Ce serait peut-être effectivement original et éclaté de choisir un comptoir en marbre noir et rose, mais pensez aux gens qui visiteront votre propriété; vous avez plus de chances de les accrocher avec un comptoir plus sobre, blanc, gris, sable, etc. Même chose quand vous choisissez certains accessoires ou matériaux. Il n’est peut-être pas nécessaire, par exemple, d’acheter un luminaire à 400 $ juste pour le « clinquant », car c’est un investissement que vous ne récupérerez pas au bout de la ligne.
La décision de rénover et, surtout, de « quoi et comment » rénover est donc très importante. Les acheteurs ne sont pas toujours prêts à payer pour ces travaux parce qu’ils n’auraient peut-être pas, soit investi autant d’argent, soit fait les mêmes choix que vous en ce qui a trait au design, aux matériaux, etc. Ils apprécieront sans doute les travaux dans leur ensemble et cela influencera peut-être positivement leur décision, mais considéreront-ils la pleine valeur de vos investissements?

Si c’est dans un objectif de vente à plus long terme, vous pouvez vous permettre des choix un peu plus audacieux et des investissements un peu plus élevés, car vous aurez la chance de pouvoir en bénéficier et ainsi amortir les coûts.

Faites des choix judicieux, raisonnables, afin de pouvoir rejoindre le plus grand nombre d’acheteurs possible tout en minimisant la perte potentielle des sommes investies.

 

Article rédigé par Jean-Pierre Garcia, courtier immobilier, agence immobilière Garcia & Lapierre.

Acheter une maison sans l’aide d’un expert : processus à ne pas prendre à la légère

Vous avez décidé d’acheter une propriété et recherchez activement la perle rare. Vous considérez toutes les options, visitez une foule de sites Web et écoutez les suggestions de vos amis. Il est important de bien comprendre que l’achat d’une maison, d’un condo ou d’un petit plex requiert des connaissances et ne doit pas être pris à la légère. 

Plusieurs facteurs sont à considérer dont le prix, mais aussi l’état général, le secteur et plusieurs autres aspect très importants.

Cela fait plus de 35 ans que je pratique la profession de courtier immobilier. J’ai rencontré beaucoup d’acheteurs satisfaits, mais aussi des gens qui malheureusement l’étaient beaucoup moins. Ces dernières années, le nombre d’acheteurs insatisfaits a augmenté considérablement. Ce phénomène est causé en partie par l’avènement de la recherche sur Internet et par la banalisation de l’achat d’un immeuble.

Essayons de comprendre  pourquoi il est facile de commettre des erreurs parfois très coûteuses en achetant sans les conseils d’un expert.

Comment pouvez -vous être certain de la réelle la valeur marchande?

Qui a établi le prix ? Une personne compétente, un logiciel ou tout simplement le vendeur ?

Qui a préparé et vérifié tous les documents et l’information nécessaires incluant le compte de taxes, les dimensions du terrain, l’évaluation municipale, le certificat de localisation, la déclaration du vendeur et bien d’autres éléments qui peuvent influencer un prix de vente ?

Les acheteurs peuvent penser économiser de l’argent, mais ils n’ont en fait aucun avantage à procéder ainsi.

Seul un courtier ayant une bonne connaissance du secteur où vous désirez habiter peut vous aider à réaliser un bon achat. Il connaît les particularités du secteur, la valeur marchande de la propriété, le voisinage, etc. Il peut vous guider à travers les étapes importantes sans omettre la responsabilité qu’il contracte en travaillant pour vous.

Vous êtes ainsi assuré de réaliser une transaction immobilière en toute sécurité, sans mauvaises surprises ni complications parfois coûteuses en temps et en argent.

Si nous consultons des professionnels dans beaucoup de domaines, pourquoi certains prennent à la légère l’une des plus importantes décisions de leur vie !

 

Article rédigé par l’agence immobilière Garcia & Lapierre.

Je veux mettre en vente ma maison…dois-je refaire la salle de bain, rénover la cuisine…

L’une des questions qui nous est souvent posée par les gens désireux de vendre leur maison ou leur condo est : « Doit-on faire des travaux avant la mise en vente ? »

Généralement, nous suggérons de réparer les choses qui nécessitent un entretien dit normal, par exemple, une porte mal ajustée, un robinet qui coule, un mur dont la peinture a été endommagée, un comptoir de cuisine qui présente des brûlures ou des marques, etc.

Il en est de même pour l’extérieur de la propriété comme un gazon mal tondu ou plein de mauvaises herbes, des gouttières en mauvais état, etc.

En corrigeant ces défauts, vous augmenterez vos chances de vendre plus rapidement, à meilleur prix et, généralement, à moindre coût.

Certains envisagent plutôt de rénover la cuisine ou la salle de bain ou de finir le sous-sol. Ce n’est pas une mauvaise idée en soi, mais il est préférable de faire d’abord les réparations liées à l’entretien normal de la maison ou du condo au lieu de se lancer dans de grosses rénovations qui exigeront temps et argent.

Si, par exemple, la valeur marchande de votre maison dans l’état où elle se trouve est estimée à plus ou moins 400 000 $ et que vous décidez de refaire la cuisine pour un montant de 15 000 $ et la salle de bain pour un montant de 7000$,vous pourriez penser que ces rénovations permettront de vendre votre propriété au montant de 422 000 $. Depuis plus de 35 ans, je suis confronté à cette question et  je vois les résultats; je peux répondre hors de tous doutes, à part quelques exceptions, qu’il est très difficile de récupérer son investissement à court terme et qu’il est préférable de choisir la première option, c’est-à-dire de mettre vos énergies à faire les petites réparations et un bon entretien général.

Il faut retenir qu’il se peut que vos rénovations plaisent à un acheteur potentiel, mais pas nécessairement à tous les acheteurs. Effectivement, certains trouveront que votre choix de couleurs ou de configuration n’est pas adéquat et ils se diront qu’ils auraient préféré le faire eux-mêmes.

En plus de faire certains petits travaux d’entretien, nous vous suggérons de faire un mini home staging qui vous permettra de présenter votre maison sous un meilleur angle : faire un grand ménage, peindre les murs en choisissant des couleurs neutres, épurer l’espace, s’assurer que les placards ne sont pas trop encombrés, retirer les objets trop personnels, etc.  Généralement, nous remarquons que cette méthode porte fruit et augmente les chances de vendre à un meilleur prix.

 

Article rédigé par l’agence immobilière Garcia & Lapierre.

Achat d’une propriété : maximiser votre investissement, minimiser vos risques

L’achat d’une maison, d’un condo ou d’un immeuble à revenus est un investissement majeur dans notre vie. Il est donc impératif d’être bien informé, de s’entourer des bonnes personnes et de ne pas négliger d’étapes. Essayons d’y voir plus clair et de soulever les éléments importants liés à une telle transaction.

  • Moyens financiers

La première étape lorsque vous prenez la décision d’acheter un bien immobilier est d’établir avec votre conseiller financier ou avec un courtier hypothécaire votre capacité d’emprunt. Cette démarche vous permet également de connaître votre niveau d’endettement. Vous économisez ainsi temps et énergie.

Une fois cette étape franchie, vous pourrez commencer à entreprendre des recherches et vous aurez également en main une preuve de financement de votre institution financière démontrant aux vendeurs et à leur agent que vous avez  les actifs financiers pour acheter la propriété.

  • Déterminer vos besoins

– Le type de propriété : cottage, plain-pied, maison à étages, maison multigénérationnelle, condo, etc.

– L’espace dont vous avez besoin : Avez-vous des enfants ? Avez-vous besoin d’une grande cour ? Préférez-vous une aire ouverte ?

– La proximité du transport en commun est-elle un pré-requis ?

– Avez-vous le temps d’entretenir un grand terrain ?

– La proximité de bonnes écoles est-elle un critère ?

Cette réflexion est importante, car si par exemple à court terme vous devez revendre la propriété,  il y a des risques que vous perdiez de l’argent. Une bonne planification augmentera vos chances de maximiser votre projet.

  • Acheter seul ou par l’entremise d’un courtier

Acheter une propriété  n’est pas toujours simple! Il y a une foule de facteurs qui peuvent influencer positivement ou négativement la valeur d’une propriété. Si vous décidez  de retenir les services d un courtier, il vous faudra procéder avec discernement.

Afin d’optimiser vos recherches, d’éviter les pertes de temps et les déceptions, nous vous recommandons de rencontrer deux ou trois courtiers. Vous choisirez de travailler avec la personne avec laquelle vous vous sentirez le mieux et qui répondra  le mieux à vos attentes.

  • Secteur et caractéristiques

Après quelques recherches sur le Web, vous avez identifié le genre de propriété qui répond à vos besoins. Il vous faut maintenant choisir un secteur…

Les éléments suivants vous aideront à faire votre choix!

Environnement – éléments positifs
Secteur homogène (maisons de même type, de même valeur)
Rue tranquille
Rue en terrasse
Propriété adossée à un boisée
Près d’un parc, d’une piste cyclable
Écoles,  garderies, épiceries et  transport en commun à proximité

Aspect extérieur et style de propriété
Nouvelle construction, maison à rénovée, bungalow, etc.
Revêtement extérieur
Rénovations récentes (toiture, fenêtres, gouttières, garage, portes, etc.)
État général
Beau paysagement
Bon voisinage
Orientation de la maison (exemple : y a-t-il un bon ensoleillement dans la cour arrière)

  • Valeur marchande

Définir la valeur d’un immeuble,voilà un élément capital parfois difficile à établir.

Plusieurs facteurs influent sur le prix et seule une personne qui travaille dans le domaine immobilier et qui connaît le secteur où la propriété est située peut se prononcer sur la véritable valeur de celle-ci.

L’expérience du courtier immobilier actif dans le secteur sélectionné peut vous guider dans votre choix. Pour arriver à établir la valeur marchande, le courtier aura recours aux comparables vendus récemment dans le même secteur. Le choix du courtier s’avère donc très déterminant. Il faut comprendre que plus un courtier sera actif dans le secteur,  plus il sera en mesure de vous fournir l’information exacte et pertinente. En visitant et en évaluant quotidiennement des propriétés, il pourra  comparer les différences, l’état, la qualité et finalement vous conseiller judicieusement pour vous permettre de réaliser le meilleur achat  possible.

Article rédigé par l’agence immobilière Garcia & Lapierre.

 

Notre force en tant que duo

Nous sommes courtier immobilier hypothécaire. Notre rôle est de vous accompagner tout au long de votre processus hypothécaire. Nous travaillons en duo, ce qui a plusieurs avantages dont vous offrir une plus grande disponibilité : vous pouvez nous rejoindre 7 jours sur 7, soirs et week-ends.

La démarche est simple et gratuite : appelez-nous, et il nous fera plaisir d’aller vous rencontrer à domicile, au travail, dans un café ou vous recevoir à nos bureaux.

Que ce soit pour l’achat ou le refinancement d’une propriété, notre première tâche consiste à cerner vos besoins.

Nous trouvons ensuite l’institution prêteuse qui saura répondre à vos besoins spécifiques,
et vous offrira également le meilleur taux sur le marché.

Nous travaillons avec plus d’une dizaine d’institutions financières et nous sommes familières avec chacun de leurs produits et de leurs forces.

Nous connaissons les avantages de faire affaire avec une institution plutôt qu’une autre pour gagner du temps et diriger adéquatement votre dossier vers le prêteur le plus susceptible d’approuver votre demande.

Notre expertise et passion pour l’immobilier nous permettent de vous présenter des produits auxquels vous n’auriez pas pensé ou des solutions adaptées à vos besoins. Nous sommes là pour vous faciliter la tâche et rendre simple, efficace et sans soucis votre démarche hypothécaire.

Nous sommes un duo dynamique, passionné qui sait répondre rapidement à vos demandes. Appelez-nous !

Avant de faire une promesse d’achat

Vous avez trouvé la maison de vos rêves et vous êtes sur le point de faire une promesse d’achat. À cette étape, vous avez besoin de différentes informations qui vous permettront d’élaborer votre stratégie. Avec l’aide de votre courtier immobilier, vous devez en apprendre davantage sur la propriété que vous convoitez. Il vous faudra poser des questions telles que :

–          Depuis combien de temps la propriété est-elle en vente?

–          Y a-t-il eu beaucoup de visites?

–          Les propriétaires ont-ils déjà reçu des promesses d’achat pour ce bien?

–          Les propriétaires sont-ils pressés de vendre? Ont-ils déjà acheté une autre maison?

–          À quelle date serait-il possible d’emménager?

Ces informations vous seront utiles pour préparer votre promesse d’achat. Votre courtier devrait également être en mesure de vous présenter des biens similaires qui se sont vendus récemment dans le secteur ou dans un secteur similaire. Cette analyse vous donnera une meilleure idée de la valeur de la maison tout en vous donnant un point de départ pour la préparation de votre offre.

Qu’est-ce qu’un agent immobilier ?

Un agent immobilier est un intermédiaire dans les transactions portant sur des biens immobiliers : ventes et locations. Cet agent peut être un travailleur indépendant ou une entreprise, l’agence immobilière, employant des négociateurs.

Cadre juridique

En France, les activités sur les immeubles et les fonds de commerce sont régies par la loi 70-9 du 2 janvier 1970 dite Loi Hoguet et de son décret d’application du 20 juillet 1972. Elle encadre les personnes physiques ou morales participant habituellement sur les biens d’autrui à la transaction ou la location d’immeubles ou de fonds de commerce et la gestion immobilière[1]. Elle ne s’applique pas aux géomètres, notaires, avocats, architectes pour leurs œuvres et représentants de sociétés de construction pour leurs mises en vente.

Carte professionnelle

Une carte professionnelle obligatoire est délivrée par la préfecture  du département du siège de la société exerçant, à la condition de justifier de l’aptitude professionnelle et ne pas souffrir d’une incapacité ou de l’interdiction d’exercer, et d’être couvert par une garantie financière pour les fonds déposés fournie par une assurance agréée ainsi que par une assurance responsabilité civile professionnelle. Il existe 3 cartes depuis janvier 2006 : pour la vente d’immeubles dite « transactions sur immeubles et fonds de commerce » carte « T » validité 10 ans, pour la gestion de biens loués dite « gestion immobilière » carte « G » et pour l’activité de « marchand de listes ».

(suite…)

L’équipe de courtiers immobiliers Garcia et Lapierre : La force d’une équipe gagnante

Meilleure équipe de courtiers immobiliers à Longueuil pour avoir atteint le plus important volume de ventes et classée au huitième rang pour l’ensemble du Québec en 2010, l’équipe Garcia et Lapierre est fière de ces mentions. Ces résultats ont récemment été dévoilés lors d’un gala organisé par RE/MAX Québec en vue de souligner le travail des courtiers immobiliers. Le réseau RE/MAX Québec regroupe 3710 courtiers répartis dans 138 bureaux.

Le succès de l’équipe Garcia et Lapierre repose sur la volonté d’offrir à sa clientèle un service personnalisé, efficace, professionnel et orienté vers la qualité. Quant à la force de l’équipe, celle-ci repose sur les compétences et l’expertise, mais plus encore sur des valeurs communes. C’est autour de ces valeurs de transparence, de dévouement et de respect que l’équipe Garcia et Lapierre s’est constituée.

L’équipe Garcia et Lapierre a vu le jour il y a maintenant 4 ans, lorsque Micheline Lapierre et Jean-Pierre Garcia, cumulant respectivement 27 et 31 ans d’expérience en tant que courtiers immobiliers, ont décidé de réunir leur expertise. C’est en voulant satisfaire une clientèle toujours plus grandissante qu’ils ont, au fil des années, bâti une solide équipe d’experts en immobilier. Les connaissances, le professionnalisme et l’intégrité de tout un chacun sont mis en commun afin de performer davantage et de garantir une expérience positive dans toutes démarches immobilières et cela pour le plus grand bénéfice de leur clientèle.

Toujours soucieuse d’offrir des services de qualité et d’aller au-devant des besoins de leurs clients, les membres de l’équipe Garcia et Lapierre ne cessent de parfaire leurs connaissances en recevant une formation professionnelle et continue de pointe dispensée par des spécialistes du domaine de l’immobilier.

Un plan d’action réfléchi et de solides valeurs permettent à l’équipe Garcia et Lapierre de continuer à s’illustrer et l’année 2011 s’annonce également tout aussi fructueuse.

Internet a-t-il révolutionné la profession de courtier immobilier?

Internet prend de plus en plus d’ampleur dans nos vies. Cette présence virtuelle a inévitablement changé la pratique immobilière. Internet est un incontournable pour acheter ou vendre une maison.

Les raisons de la réussite d’Internet dans l’immobilier sont multiples. Pour le courtier immobilier, l’arrivée d’Internet a, incontestablement, avantagé son travail. Internet est, sans contredit, une excellente vitrine ainsi qu’un outil performant qu’il doit bien maitriser et utiliser pour amener ses prospects internautes à pénétrer dans son agence où il prendra physiquement le relais afin de satisfaire son client qualifié.

Pour le consommateur, le côté pratique d’Internet explique à lui seul une partie du succès. Le format des annonces immobilières est aujourd’hui plus complet et permet à l’internaute d’avoir une première idée précise du bien en vente par des visites virtuelles, au moyen de photos ou de visites vidéo, et d’en visualiser également la localisation. L’acheteur potentiel perd moins de temps en visites inutiles. Pour un vendeur, annoncer sa propriété sur le Web, sans intermédiaire, et penser réaliser des économies peut sembler une avenue intéressante.

Mais attention… souvent les gens ont tendance à minimiser ou ignorent les exigences et les obligations qui sont reliées à la vente (ou à l’achat) d’une propriété. De la fixation du prix à la mise en marché, de la qualification des prospects acheteurs aux visites et inspections de la propriété, de la négociation à la promesse d’achat, du financement hypothécaire à la signature et à la préparation des différents documents requis, compléter toutes ces formalités s’avère un travail ardu et complexe et exige énormément de temps.

Compte tenu des sommes impliquées dans l’achat ou la vente d’une propriété, il serait judicieux d’être conseillé par des professionnels. Et recourir aux services d’un courtier immobilier, c’est s’assurer de franchir toutes les étapes avec succès et d’éviter les mauvaises surprises.

Le courtier immobilier dispose d’une solide formation et doit maitriser une foule de connaissances : cons-truction, aspects financiers et légaux, marketing, valeur des propriétés, tendances des secteurs, art de la négociation et bien d’autres. Il a également recours à de nombreux outils et se sert d’un solide réseau de contacts, qui s’étend de l’inspecteur en bâtiment au notaire, en passant par l’institution financière et le courtier hypothécaire. En fait, le courtier immobilier agit presque comme guichet unique! Sans compter que sa présence vous garantit une protection légale et qu’il assure un suivi constant et rigoureux tout au long de son mandat (évolution des démarches, compte rendu des visites, etc.). À ce compte-là, pourquoi se passer d’un courtier?

Internet, donc, malgré tous les avantages offerts aux consommateurs, ne remplacera jamais le contact humain, ni les visites physiques des propriétés et encore moins le travail de courtier immobilier.

Vous avez décidé de vendre votre propriété?

Avant de procéder à la mise en vente de votre maison, votre condo ou tout autre bien immobilier, vous devez impérativement connaître sa valeur marchande. Deux choix s’offrent à vous : faire appel à un évaluateur agréé ou à un courtier immobilier.

Généralement, le courtier ou l’agence immobilière vous offrent ces services gratuitement, contrairement à l’évaluateur agréé.

De plus, un des avantages marqués du courtier immobilier sera de connaître la tendance du marché dans votre secteur. Préalablement, le courtier visitera votre propriété et recueillera toutes les informations nécessaires à la préparation d’une opinion de la valeur marchande de ce bien immobilier, telles que les dimensions de la propriété et du terrain, le nombre de pièces (chambres à coucher, etc.), les aménagements intérieur et extérieur, la qualité des matériaux, les rénovations effectuées, s’il y a lieu.

Il est évident qu’un grand nombre de détails et paramètres auront également une influence sur le prix de vente possible, dont notamment le secteur, la tendance du marché dans le quartier, l’état de l’économie régionale et nationale. Avec toutes ces informations réunies, le courtier immobilier sera en mesure de vous présenter et de vous expliquer en détail le résultat de son analyse comparative.

Dans cette analyse, il aura tenu compte des propriétés en vente similaires, presque similaires ou offrant les mêmes aménagements que la vôtre. Aussi, il aura comparé les propriétés vendues récemment dans votre secteur. Avec les mêmes critères cités précédemment, auront également été prises en compte les différences offertes telles qu’un sous-sol fini ou non, un système de chauffage électrique conventionnel ou un système à air pulsé, avec poêle à chaleur, un plus grand terrain, une piste cyclable ou un boisé adossé à une cour arrière. Toutes ces différences influenceront aussi la valeur marchande de votre maison ou appartement.

Finalement, c’est à partir de tous ces éléments que votre courtier et vous-même pourrez établir une mise à prix et une stratégie de vente. Il ne faut surtout pas oublier que la connaissance parfaite du secteur dans lequel votre courtier opère est d’une importance capitale. Car comme vous l’avez compris, une foule d’éléments, parfois subtils, peuvent grandement influencer la vente d’un bien immobilier.